CRESTON (P.)


CRESTON (P.)
CRESTON (P.)

Paul CRESTON 1906-1985

Le compositeur américain Paul Creston représentait la tendance traditionnelle de la musique aux États-Unis; mais, malgré une abondante production et une activité importante dans le monde musical américain, sa renommée a tardé à s’étendre de l’autre côté de l’Atlantique.

D’origine italienne, Paul Creston, de son vrai nom Giuseppe Guttoveggio, voit le jour à New York le 10 octobre 1906. Il étudie le piano avec Giuseppe Aldo Randegger et Gaston-Marie Déthier ainsi que l’orgue avec Pietro Yon. Mais c’est en autodidacte qu’il aborde la composition, commençant véritablement à écrire en 1932, après quelques essais d’enfance. Il tire son nom de Crespino, rôle qu’il avait joué à l’université et dont ses camarades l’avaient affublé en guise de sobriquet. Organiste dans différents cinémas, peu avant l’apparition du cinéma parlant, il est nommé titulaire de l’église St. Malachy à ew York (1934-1967). Une bourse Guggenheim, obtenue en 1938, consacre ses premiers travaux de compositeur.

En 1943, il remporte le New York Music Critic’s Circle Award pour sa Symphonie no 1 (1941). De 1956 à 1960, il sera président de la National Association for American Composers and Conductors, puis, entre 1960 et 1968, directeur de l’American Society of Composers, Authors and Publishers. Venu assez tardivement à l’enseignement, il est professeur au College of Music de New York (1963-1967), puis au Central Washington State College (1968-1975), où il est également compositeur «in residence». Il se retire ensuite à San Diego (Californie), où il mourra le 24 août 1985.

L’œuvre de Creston dépasse la centaine de numéros d’opus et le situe dans la mouvance de William Schuman, malgré certains points communs avec Roger Sessions, notamment en ce qui concerne la recherche rythmique. Mais sa musique se caractérise avant tout par sa spontanéité et son sens mélodique. La musicologie américaine explique généralement cet aspect de la musique aux États-Unis par un besoin de lyrisme et de mélodie né dans les années de la crise économique et qui ne s’est estompé qu’assez lentement. Creston refuse toute musique descriptive et adopte délibérément le parti de la musique pure, qu’il développe dans le moule des formes classiques (symphonie, concerto...). Usant de tonalités assez libres, il préfère l’homophonie à la polyphonie. Il aime les harmonies riches et pleines et s’attache à la virtuosité instrumentale, cherchant des combinaisons insolites ou s’adressant à des instruments pauvres en répertoire. Ces œuvres sont celles qui ont connu la plus grande diffusion car elles répondaient à un besoin des instrumentistes (Concertino pour marimba , Sonate pour saxophone alto et piano , Dance Variations pour soprano colorature et orchestre, Rhapsodie pour saxophone et orgue ).

La musique symphonique constitue l’essentiel de la production de Creston: six symphonies, une quinzaine de concertos et une quarantaine d’autres partitions pour orchestre. La Symphonie no 3 (1950) utilise un matériel thématique puisé aux sources du chant grégorien; la Symphonie no 6 avec orgue (1982, op. 118), son œuvre ultime, répondait à une commande de l’American Guild of Organists. Ses concertos et œuvres concertantes s’adressent à la plupart des instruments (marimba, op. 21, 1940; saxophone, op. 26, 1941; piano: no 1 1949; no 2, 1962; deux pianos: no 1, 1951, no 2, 1968; violon: no 1, 1956; no 2, 1960; accordéon, 1958; Dance Variations pour soprano colorature, op. 30, 1942; Poème pour harpe , op. 39, 1945; Fantaisie pour trombone , op. 42, 1947; Sâdhanâ pour violoncelle, op. 117, 1981). Parmi ses autres œuvres symphoniques, Threnody (1938) utilise également des thèmes grégoriens, et les Two Choric Dances (1938) ont été créées sous la direction d’Arturo Toscanini.

Dans le domaine de la musique de chambre, Creston laisse un Quatuor à cordes (1936), des suites pour alto et piano (1937) et pour violon et piano (1939). Sa première œuvre importante, Cinq Danses , op. 1, composée en 1932, était destinée au piano. Mais l’autre volet essentiel de sa production concerne la musique d’orgue et la musique religieuse. Il a livré à son instrument un nombre important de pièces, montrant le fossé qui sépare les écoles française et américaine. Attiré dès son plus jeune âge par un certain mysticisme, il sera profondément marqué par la pensée védique et rosicrucienne, sans toutefois adhérer à une religion précise. Il aborde très tôt la musique chorale liturgique avec un Requiem (1938) et toute sa vie sera jalonnée de fresques importantes dans ce domaine: Psaume XXIII (1945), Missa solemnis (1949), La Prophétie d’lsaïe , un oratorio de Noël (1961), Hyas Illahee (1976), l’aboutissement de son œuvre étant peut-être la pièce concertante Sâdhanâ , pour violoncelle et orchestre de chambre, inspirée d’un livre de Rabindranath Tagore. Cette œuvre, profondément marquée par le mysticisme et la tolérance du philosophe indien, comporte à nouveau des citations du chant grégorien. Creston fermait ainsi la boucle, car l’une de ses premières œuvres pour chœur, Three Chorales from Tagore (1936), puisait déjà aux mêmes sources. Dans trois livres importants, Principles of Rhythm (1964), Creative Harmony (1970) et Rational Metric Notation (1979), il dénonce l’illogisme des métriques binaires et construit une théorie autour de rythmes inusités, montrant une volonté de s’inscrire en trait d’union dans l’histoire de la musique américaine.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Creston — ist die Bezeichnung mehrerer Orte in den Vereinigten Staaten: Creston (Illinois) Creston (Indiana) Creston (Iowa) Creston (Kalifornien) Creston (Kentucky) Creston (Louisiana) Creston (Montana) Creston (Nebraska) Creston (New Jersey) Creston… …   Deutsch Wikipedia

  • Creston — may refer to: Contents 1 Places 2 People 3 Various 4 See also Places Canada Creston, British Columbia a town in the Regional District of Central Kootena …   Wikipedia

  • Creston — Creston, NE U.S. village in Nebraska Population (2000): 215 Housing Units (2000): 105 Land area (2000): 0.206615 sq. miles (0.535130 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.206615 sq. miles (0.535130… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Crestón — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase Crestón (desambiguación). Casco con crestón. El crestón es la parte alta de algunos cascos, que formaba una especie de cresta y servía a la vez que para de …   Wikipedia Español

  • Creston, IA — U.S. city in Iowa Population (2000): 7597 Housing Units (2000): 3598 Land area (2000): 5.077564 sq. miles (13.150830 sq. km) Water area (2000): 0.051024 sq. miles (0.132152 sq. km) Total area (2000): 5.128588 sq. miles (13.282982 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Creston, IL — U.S. village in Illinois Population (2000): 543 Housing Units (2000): 204 Land area (2000): 0.417903 sq. miles (1.082363 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.417903 sq. miles (1.082363 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Creston, NE — U.S. village in Nebraska Population (2000): 215 Housing Units (2000): 105 Land area (2000): 0.206615 sq. miles (0.535130 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.206615 sq. miles (0.535130 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Creston, OH — U.S. village in Ohio Population (2000): 2161 Housing Units (2000): 884 Land area (2000): 2.207173 sq. miles (5.716552 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 2.207173 sq. miles (5.716552 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Creston, WA — U.S. town in Washington Population (2000): 232 Housing Units (2000): 131 Land area (2000): 0.442342 sq. miles (1.145661 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.442342 sq. miles (1.145661 sq. km) FIPS… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Creston — Creston, Hauptstadt der Grafschaft Union in Iowa, südwestlich von Desmoines, Bahnstation und Produktenmarkt, mit Eisenbahnwerkstätte und (1900) 7752 Einw …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.